Detail

Une série de photographies sur l'empreinte de notre naissance. Cette première cicatrice, centre de l'être, ne sert guère.

Mais, est-ce qu'on ne lui doit pas tout ? Elle est à la fois le signe de notre indépendance, de notre  autonomie même intra-utérine et signe la perte première.

Serait-elle un négatif dont le positif est égaré pour toujours ?

Provoquant attirance ou répulsion, modelé au grès du temps, le nombril est devenu un élément symbolique, ou chacun peut projeter son imaginaire. 


Ainsi, Hans Bellmer en construisant sa première poupée en 1934 entreprit de « rendre visible, de préférence par le nombril, le tréfonds de ces pensées : panorama révélé dans la profondeur du ventre… » (1)


Point limite de notre béance, notre nombril a-t-il un fond ?


(I) Hans Bellmer, « La Poupée », traduit par Robert Valançay, Paris, G.L.M., 1936, traduction française de « Die Puppe », Karlsruhe, Thomas Eckstein, 1934.

01-01-66
01-01-66
01-06-72
01-06-72
21-02-63
21-02-63
20-04-63
20-04-63
30-07-99
30-07-99
19-04-71
19-04-71
15-09-61
15-09-61
21-12-59
21-12-59
13-02-50
13-02-50
08-05-67
08-05-67
09-01-67
09-01-67
09-03-67
09-03-67
09-06-61
09-06-61
10-06-64
10-06-64
11-03-66
11-03-66
12-12-61
12-12-61
11-05-94
11-05-94
11-12-75
11-12-75
16-05-01
16-05-01
13-02-50
13-02-50
14-05-75
14-05-75
19-04-71
19-04-71
15-02-71
15-02-71
15-09-61
15-09-61
16-12-79
16-12-79
17-06-97
17-06-97
21-02-63
21-02-63
22-11-96
22-11-96
21-12-59
21-12-59
10-08-61
10-08-61
23-05-70
23-05-70
27-07-68
27-07-68
30-09-63
30-09-63
30-04-77
30-04-77
30-07-99
30-07-99
27-04-62
27-04-62